Zuhal Demir : « Je n’oublierai pas d’où je viens  »

samedi 1 juillet, 2017

Vent frais ou tempête incontrôlable ? Zuhal Demir, secrétaire d’état N-VA à seulement 37 ans, n’est entrée en politique qu’en 2010 et la voilà déjà parachutée au gouvernement par Bart De Wever. Celui-ci semble content quand elle vante les mérites de ses collègues, « Jan Jambon, ce modèle » ou « Theo Francken, un vrai manager de crise ». Quand elle se lâche sur les francophones, les socialistes, le gouvernement turc ou les réfugiés irakiens, l’homme fort d’Anvers serait par contre tenté de lui rappeler un antique proverbe de son Kurdistan d’origine : « une langue trop longue est un bâton menaçant sur nos têtes ». Rencontre avec une collectionneuse de polémiques.

Pour lire la suite
Où lire cet article en intégralité