Theo Francken : « There is no place like home »

Par
Traduction
Photos
samedi 1 septembre, 2018

Il est l'homme politique le plus populaire de Flandre, peut-être bien de Belgique, mais aussi l'un de ceux qui irritent le plus de monde - y compris dans son propre camp. Ses amis disent de lui que c'est un type sympa et jovial, un gros fêtard amateur de deep house, un je-m'en-foutiste rigolard qui traîne dans le kop des supporters de l'OHL plutôt que dans les loges VIP du club. Ses ennemis le considèrent comme une ordure, un nazi, un pyromane, le pire secrétaire d'Etat de l'histoire de Belgique. Tous reconnaissent au moins une chose: l'ancien boxeur au look de para-commando aime cogner. Alors, Theo Francken, humain après tout?

Pour lire la suite
Où lire cet article en intégralité