Raoul Hedebouw : « Face aux menaces écologiques, nous ne sommes pas sur le même bateau »

lundi 1 avril, 2019

À l’âge de 14 ans, Raoul Hedebouw tombait amoureux du vautour fauve, fasciné par son vol « d'une puissance terrible ». Il capte aujourd’hui dans ses jumelles, à l'occasion de régulières sorties d’ornithologie, mésanges à longue queue, pics verts, hérons cendrés... « Les oiseaux, c'est une belle porte d'entrée vers l’écologie », dit-il. Ouvrons-la, cette porte. Dans un bar populaire de Liège, le leader du PTB expose longuement sa vision d’une écologie que ne renierait pas Marx. L’humanité est-elle menacée ? Non, rectifie-t-il, les pauvres de l’humanité, qui seront les premières victimes du réchauffement climatique. La lutte des classes, le député communiste veut aussi la mener pour déterminer qui paiera la transition. Attention, entretien sensible pour les lecteurs qui habitent sur des sols acides.

Pour lire la suite
Où lire cet article en intégralité