Le dernier numéro de Wilfried (n°11)

12,50 

Product Description

« Jours de guerre en temps de paix »

Au sommaire du numéro 11:

* un récit sur les coulisses politiques de la gestion de crise, des sommets de l’État belge jusqu’aux corps de métier, en orientant le focus sur trois femmes au cœur de la tempête : Sophie Wilmès, Maggie De Block et Caroline Désir ;

* une enquête, avec des témoignages inédits, sur les descendants de Wallons et Wallonnes qui ont collaboré avec l’occupant nazi pendant la Seconde Guerre mondiale ;

* un dossier proposant plusieurs éléments inédits pour mieux comprendre l’ascension de l’extrême droite en Flandre:

– qui est Tom Van Grieken, l’homme qui a ressuscité le Vlaams Belang, au point d’en faire le premier parti de Flandre dans les sondages ?

– rencontre avec deux ex-députés écologistes, le néerlandophone Jos Geysels et le francophone Marcel Cheron, qui échangent leurs points de vue sur la manière la plus efficace de combattre l’extrême droite ;

– une chronique du journaliste Paul Piret sur le cordon sanitaire, ses origines, son utilité, ses faiblesses et son avenir après la pandémie ;

– un récit sur le triangle amoureux entre la Lega de Matteo Salvini, la N-VA de Bart De Wever et Theo Francken et le Vlaams Belang de Tom Van Grieken.

* un récit sur une ancienne étudiante de l’UCL, victime en 2010 d’un revenge porn avant l’heure et d’une campagne de dénigrement sur laquelle les autorités académiques ont fermé les yeux ;

* un portrait de Bart Somers, bourgmestre de Malines, élu « meilleur maire du monde » en 2017, qui a transformé sa ville en profondeur et qui a réussi à diviser par trois les scores du Vlaams Belang ;

* une interview émouvante et profonde avec Hasan Jarfi et Gino Russo : pères respectivement d’Ihsane et de Melissa, assassinés dans des conditions d’une extrême violence, ces deux Liégeois ont fait émerger de leur souffrance une parole tranchante, politique ;

* un entretien avec Paul Magnette, président du PS, sur le féminisme, les violences faites aux femmes, l’affaire Polanski, les inégalités de genre dans la vie publique et la vie privée… ;

* une enquête sur la société liégeoise Protection Unit, devenue un acteur clé dans le business de la sécurité et du gardiennage, avec l’appui d’importantes aides publiques ;

* un récit sur les “femmes à Boches” tondues après chacune des deux guerres mondiales

* une chronique de Grégoire Polet sur la mythologie nationale de la Belgique ;

* une chronique de Kalvin Soiresse Njall, député bruxellois et militant décolonial, sur le voyage au Congo de Joseph Wauters, leader socialiste, en 1923. Et ses échos, un siècle plus tard.

> une chronique d’Ysaline Parisis sur le roman Le Mur invisible, de Marlen Haushofer, sorti en 1963 mais plus actuel que jamais

> quelques pastiches : et si le discours de Sophie Wilmès à la Chambre, la veille du début du confinement, avait été prononcé par Charles Michel, le roi Baudouin ou Ambiorix ? Et si Georges Simenon, Amélie Nothomb ou Marguerite Yourcenar avaient écrit en pleine pandémie de Covid-19 ?