Ostende, la reine des naufragés

dimanche 1 septembre, 2019

Hugo Claus, Marvin Gaye, Stefan Zweig, Arno : tous ces oiseaux blessés sont passés par Ostende, en quête de l’esprit libertaire qui faisait la réputation de la plus grande cité balnéaire de Belgique. À cette liste de naufragés s’ajoutent désormais les immigrés, les pauvres et, plus récemment, les socialistes du SP.A, balayés par le Vlaams Belang aux dernières élections. Comme à Ostende et comme partout.

Pour lire la suite
Où lire cet article en intégralité