Monologue intérieur d’une jeunesse sur un bloc de béton

lundi 1 avril, 2019

Quand une romancière s'invite dans la tête d'une marcheuse pour le climat, cela donne un monologue intérieur où s'enchevêtrent la virulence, les fantasmes d'adolescente, l'empreinte écologique de la procréation et le gin-tonic tiède. Une fiction ? Non, une jeunesse en marche.

Pour lire la suite
Où lire cet article en intégralité