Marc Goblet : « Jusqu’où va-t-on se laisser mépriser ? »

lundi 1 janvier, 2018

Rares ont été les personnalités publiques autant haïes que Marc Goblet. Par sa parole, jugée outrancière, l’ex-leader de la FGTB se sera mis à dos la quasi-totalité de la classe politique et des éditorialistes, mais aussi un large public. Au point de recevoir des menaces de mort, assez précises pour être prises au sérieux. À 60 ans, cet inconditionnel de Jean Ferrat n’en démord pas. Malgré sa convalescence, il continue d’observer avec inquiétude la déliquescence (électorale et morale) de la droite au pouvoir et celle du socialisme à la liégeoise.

Pour lire la suite
Où lire cet article en intégralité