Louis Tobback : « Tôt ou tard, ça va péter »

Par
Photos
dimanche 1 septembre, 2019

À 81 ans, Louis Tobback est assez vieux pour avoir vu à quelles souffrances pouvait mener l’engrenage du nationalisme. Il en a gardé la plus vive appréhension à l’égard de ces situations où la colère des laissés-pour-compte se mêle aux frustrations de la petite bourgeoisie. C’est cette dernière, dangereuse car « capable de tout », dit-il, qui alimente aujourd’hui le succès de la N-VA. L’ancien leader des socialistes flamands reste quant à lui hermétique aux discours identitaires. À ses yeux, c’est bien simple : la Flandre n’existe pas, la Wallonie non plus. Mais il voit avec inquiétude les dangers s’amonceler au-dessus du pays.

Pour lire la suite
Où lire cet article en intégralité