Les couleurs de l’orage, une histoire du nationalisme flamand

samedi 1 juin, 2019

Bart De Wever et Hugo Schiltz : depuis 1945, le nationalisme flamand a été marqué par ces deux personnalités hors du commun. Leur histoire est aussi celle de deux familles anversoises dont les destins n’ont cessé de s’entrecroiser, sur fond de guerres, de séjours en prison, de luttes pour le pouvoir, d’espoirs d’indépendance et de compromis plus ou moins douloureux. De quoi faire un bon « giallo », comme on appelle ces romans policiers italiens émaillés de scènes d’effroi.

Pour lire la suite
Où lire cet article en intégralité