La politique à en mourir

Par
samedi 1 juillet, 2017

Il advient que des politiques soient fauchés en plein vol. Certains proches encore du décollage, d’autres déjà près d’atterrir... On ne certifiera pas, à chaque fois, que leur décès fut redevable de leur fonction. Mais on se rappellera, à tous les coups, que la vie publique n’est décidément pas un club de vacances, pas plus que ses acteurs ne seraient des êtres désincarnés sans chair ni sang ni larmes. Démonstration.

Pour lire la suite
Où lire cet article en intégralité