Jean-Pierre Van Rossem, l’enfumeur

Pardon d'avoir existé
Par
samedi 1 septembre, 2018

« Psychopathe », « jaloux maladif », « menteur professionnel ». Durant les années 1980-1990, Jean-Pierre Van Rossem escroque la Belgique bourgeoise, passe par la case prison et fonde un parti libertaire, promesse d’immunité parlementaire. Mi-Limonov, mi-loup de Wall Street, carrément proto-Trump, ce personnage haut en couleur est aujourd’hui un « bekende Vlaming » roublard. Qui fait toujours rire les uns et continue de gêner beaucoup d’autres.

Pour lire la suite
Où lire cet article en intégralité