Jean-Marie Dedecker, contre vents et marées

Par
Traduction
Photos
samedi 1 juillet, 2017

À lui tout seul, c’est « L’Iliade » et « L’Odyssée ». Son épopée commence en 1999, quand Guy Verhofstadt le propulse sur une liste du VLD en tant que « Bekende Vlaming » (Flamand connu). L’objectif est simple : en faire une machine à voix dans la croisade contre le CVP, dont il sera ensuite facile de se débarrasser. Mais c’était mal connaître le tempérament de l’ancien entraîneur fédéral de la Ligue belge de judo. Durant quinze ans, Jean-Marie Dedecker sera plutôt l’éléphant dans le magasin de porcelaine, le bagarreur en conflit avec tout le monde, l’infatigable rebelle qui défie le système. La gueule en sang, l’électeur finira par l’éjecter de l’arène en 2014. Portrait d’un combattant éternel.

Pour lire la suite
Où lire cet article en intégralité