Je vous écris d’un pays voisin

dimanche 1 avril, 2018

La belgitude de l’écrivain cesse-t-elle dès qu’il passe la frontière ? La langue d’un pays « pour de faux » survit-elle à un trajet en Thalys ? Suivant les ombres d’Henri Michaux et Simon Leys, la romancière Nathalie Skowronek tourne autour du pot littéraire belge.

Pour lire la suite
Où lire cet article en intégralité