Deportivo Flandria, un lion ne meurt jamais

dimanche 1 septembre, 2019

Depuis plus d’une décennie, le Vlaams Belang s’attèle à réveiller une chimère endormie : créer une équipe nationale de football flamande. Une plongée dans le passé rappelle que la dernière sélection de ce genre pactisait avec les nazis. À la même époque, un entrepreneur courtraisien établi dans l’hémisphère sud tentait de faire rayonner une Villa Flandria en Argentine, au travers de la foi et du coton, mais surtout du ballon rond.

Pour lire la suite
Où lire cet article en intégralité