Charles Baudelaire à Bruxelles, une capitale de singes

Wilfried – N°2 – Hiver 2018
lundi 1 janvier, 2018

« Un trou à rats », c’est l’expression que Donald Trump a utilisée pour qualifier Bruxelles. C’était aussi l’avis de Charles Baudelaire au milieu du XIXe siècle. Plus grand « hater » de la Belgique de tous les temps, le poète français a séjourné deux ans dans cette ville qui lui inspirait un dégoût total. Les visages belges ? « Blafards ou vineux. » Les femmes belges ? « Un vaccin contre l’amour. » Sa férocité n’épargne même pas le roi Léopold Ier, « misérable petit principicule allemand». Mais le fiel qui déborde de ses écrits ne le console pas. Sa vie est dans une impasse. Cent cinquante ans après sa mort, celui qui vivait avec une chauve-souris à l’hôtel du Grand Miroir hante encore les rues de Bruxelles.

MC Solaar, prose combat dans l’hémicycle

Wilfried – N°2 – Hiver 2018
lundi 1 janvier, 2018

MC Solaar revient de loin. Rescapé de ses tournées avec les Enfoirés et leurs sketches familiaux parfois peu désopilants, le chanteur français tente aujourd’hui un retour dans le rap après dix ans d’absence. Souvenirs et réflexions des mandataires politiques belges sur l’as de trèfle qui pique ton cœur.

Les meilleurs ennemis de la politique belge

Wilfried – N°2 – Hiver 2018
lundi 1 janvier, 2018

C’est souvent dans sa propre famille que l’on trouve ses pires ennemis. À tout le moins en politique. Logique : ils ont beau être coreligionnaires ou camarades, les membres d’un même parti sont d’abord rivaux. Pour être président ou ministre, les places sont chères. Pour imposer ses idées, les luttes peuvent être rudes. Certaines ont marqué l’histoire.

Straight edge, punk hardcore et sans bidoche

Wilfried – N°2 – Hiver 2018
lundi 1 janvier, 2018

Organisé chaque mois d’août aux confins de la Flandre occidentale, le festival de punk hardcore Ieperfest attire plus de végétariens que n’importe quel autre événement du genre en Belgique. Normal, c’est le grand rendez-vous annuel du straight edge, un mouvement culturel qui prône une vie éthique, saine et sans addiction, parfois jusqu’à en devenir franchement réactionnaire. De droite comme de gauche, la rage qui l’anime n’en est pas moins incandescente et foncièrement politique.

La politique à en mourir

Wilfried – N°1 – Eté 2017
samedi 1 juillet, 2017

Il advient que des politiques soient fauchés en plein vol. Certains proches encore du décollage, d’autres déjà près d’atterrir... On ne certifiera pas, à chaque fois, que leur décès fut redevable de leur fonction. Mais on se rappellera, à tous les coups, que la vie publique n’est décidément pas un club de vacances, pas plus que ses acteurs ne seraient des êtres désincarnés sans chair ni sang ni larmes. Démonstration.

Resto carolo : « j’ai dandjî d’in miètte di pwain pou m’coeur qui a tant fwaim »

Wilfried – N°1 – Eté 2017
samedi 1 juillet, 2017

C’est l’histoire d’un sauvetage improbable. Le Resto du cœur carolo devait disparaître et, avec lui, une certaine image de Charleroi. Le salut est venu de la mobilisation des consciences citoyennes. Grâce aussi à un incroyable effort de solidarité auquel ont notamment participé le nouvel homme fort de la cité sambrienne, Paul Magnette, et les moines de l’abbaye de Chimay.

L’hôtel de Memling, le dernier témoin

Wilfried – N°1 – Eté 2017
samedi 1 juillet, 2017

À Kinshasa, l’hôtel Memling est demeuré l’escale obligée de toutes les missions diplomatiques belges qui descendent au Congo. On y a vu Louis Michel engloutir d’énormes steaks, Didier Reynders perdre son sang-froid ou certains journalistes céder aux charmes des belles de nuit... L’édifice légendaire continue de faire le plein de clients sur la plus longue avenue d’Afrique, mais les choses ont changé. Sauf sur un point précis : il appartient toujours à la Sabena.

La fièvre du jeudi soir, politique de comptoir

Wilfried – N°1 – Eté 2017
samedi 1 juillet, 2017

Avec ses murs de velours rouge, ses banquettes de cuir et ses cartes postales épinglées derrière le comptoir, le Treurenberg ressemble à n’importe quel sombre bistro du pays. Qui aurait cru que cet endroit de perdition deviendrait l’une des institutions soiffardes de Bruxelles, surtout fréquentée par ses voisins immédiats, c’est-à-dire les cercles du pouvoir fédéral ?

Le pogo politique de Nirvana

Wilfried – N°1 – Eté 2017
samedi 1 juillet, 2017

La politique, c’est comme les mathématiques : il y en a partout. Même dans la musique. Au début des nineties, «Nevermind », le deuxième album studio de Nirvana, saccage le monde du rock à coups de singles aussi caustiques que «Smells Like Teen Spirit » ou « Come As You Are ». Exégèse d’un sacré opus qui, insidieusement, invite le grunge en politique. Et qui émerveille toujours nos ministres.

Ces politiques qui n’ont pas fait long feu

Wilfried – N°1 – Eté 2017
samedi 1 juillet, 2017

Le cas Jacqueline Galant au sein du gouvernement Michel n’est que l’exemple récent le plus médiatisé d’une embauche foireuse. Avant la démission du « volcan de Jurbise », d’autres recrues ont très vite tourné au fiasco. Wilfried dévoile son carré perdant.