Carlo Di Antonio, l’aîné des six

mercredi 1 janvier, 2020

Fondateur du célèbre festival de Dour et propriétaire immobilier en pleine expansion, Carlo Di Antonio possède la moitié de la commune, ses petits frères et sœurs le reste. Son itinéraire de self-made-man, champion d’athlétisme, fils de mineur des Abruzzes devenu ministre et millionnaire à la force des bras, suscite l’admiration et sert d’exemple à la fratrie. Alors pourquoi diable la popularité du bourgmestre horticulteur est-elle en train de s’effondrer ? Balade au Borinage, dans le Little Italy des charbonnages et les vieux bars enfumés.

Pour lire la suite
Où lire cet article en intégralité