Wilfried - Staff

François BRABANT, rédacteur en chef.

Né en 1981, il appartient à la génération Contador-Boonen. Mais les rêves de maillot arc-en-ciel ne suffisent pas à faire le champion. Les watts n’étant pas au rendez-vous, cet enfant de la Hesbaye a donc abandonné la compétition cycliste (quoique) pour un autre sacerdoce éreintant, le journalisme.

François Brabant a été journaliste politique à l’hebdomadaire Le Vif/L’Express (2003-2015) et au quotidien La Libre Belgique (2015-2016). Aujourd’hui reporter indépendant, il collabore notamment au Vif/L’Express et à La Libre Belgique. Allez comprendre.

Auteur du livre Histoire secrète du PS liégeois. Prix Belfius de presse écrite en 2013 (« Di Rupo, histoire d’une marque ») et en 2015 (« L’honneur bafoué des dockers anversois »).

Maître de conférence invité à l’Université catholique de Louvain. Assistant chargé d’exercices à l’Université libre de Bruxelles.

Fantasme sur la Colombie. La nuit, se prend pour Rigoberto Urán ou pour Gabriel Garcia Márquez, en alternance.

Quentin JARDON, rédacteur en chef adjoint.

A 28 ans, il présente déjà une solide expérience. Sur le front journalistique : après un passage au quotidien Le Soir et à l’hebdomadaire économique Trends-Tendances, il est aujourd’hui le rédacteur en chef de 24h01, le magazine belge de grands reportages. Sur le front académique, ensuite : chercheur et assistant en journalisme à l’Université catholique de Louvain, il prépare une thèse sur l’information long form à l’heure de la téléphonie mobile. Ce jeune homme plein d’entrain est aussi l’auteur d’un roman, un Goncourt en devenir qui sommeille quelque part dans ses tiroirs. Messieurs les éditeurs, il est encore temps de vous manifester.

Camille VAN VYVE, consultante marketing.

Ancienne rédactrice en chef adjointe de l’hebdomadaire Trends-Tendances. Ex-chroniqueuse économique pour l’émission « On n’est pas des pigeons » (RTBF). Trois fois finaliste du prix Citi, qui récompense le meilleur du journalisme économique, Camille van Vyve est désormais, dans le civil, directrice marketing et communication de la société Real Impact Analytics. Dévouée à son alma mater, elle est également membre de l’advisory council de la Louvain School of Management.

Thomas VANDERZYPEN, direction artistique.

Ce jeune graphiste liégeois aux racines espagnoles assume la mise en page de l’hebdomadaire Le Vif/L’Express depuis six ans. Passionné d’image, influencé par la culture hip hop, il a gardé de son adolescence dans un quartier escarpé de Saint-Nicolas un surnom digne d’un film de Tarantino : « Santo ».

Michel DE BACKER, direction artistique.

Fondateur de l’agence de graphisme Mpoint, il officie notamment dans le secteur de la publicité, aidant de prestigieux clients à peaufiner leur identité visuelle. C’est aussi lui qui coordonne la mise en page de l’édition belge de Paris Match et du mook 24h01, dédié au grand reportage.

Benoît DO QUANG, video maker.

Son temps se partage entre la vidéo, la photo, la musique et le graphisme. Sa passion : trouver l’alchimie parfaite entre son et image. C’est comme réalisateur de clips, notamment pour les rappeurs Romeo Elvis, Caballero et JeanJass, que sa notoriété ne cesse de croître. « Bruxelles arrive », c’est lui. « Sur mon nom », lui aussi. Les initiés voient en lui un Chris Macari bruxellois.  Et comme si ça ne suffisait pas, « BDQ » est aussi musicien dans un groupe d’électro, Ulysse. Il a également réalisé le documentaire « Inside Haïti », consacré à l’équipe nationale de football haïtienne.

Mets du respect sur son nom.